Les mystères de l’immigration chinoise en Algérie et en Afrique


Pour la compréhension de cette image du quotidien El Watan d’Alger, rappelons que la vente du tableau de Picasso (la toile la plus chère jamais vendue aux enchères, adjugée à 179,36 millions de dollars le 11 mai 2015 , chez Christie’s.) a fait grand bruit en Algérie, avec une certaine fierté, comme si c’était la vraie valeur des femmes d’Algérie. Et pour cause !

Lors d’un voyage officiel en Chine, le patron du Forum des chefs d’entreprise (FCE, le Medef local) a affirmé les Chinois étaient les bienvenus et que les femmes algériennes étaient disponibles pour ceux d’entre eux qui envisageaient d’y créer des familles !

Je rajoute un commentaire personnel : l’immigration définitive avec obtention de la nationalité algérienne est très difficile en Algérie, même s’agissant de conjoints musulmans d’Algériennes. Mais pourtant de plus en plus de Chinois semblent s’installer définitivement nous disent les Algériens. Dans toute l’Afrique, l’arrivée massive d’entreprises et de citoyens chinois n’est pas toujours bien vue par le peuple, mais semble âtre favorisée au sommet, ce qui laisse imaginer « des arguments efficaces ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *