Polygamie gouvernementale 2


Non, ce qui suit n’est pas un extrait des articles « people » sur les dirigeants français, mais  une information sur des mariages très sérieux. Avec un «S».

Nous sommes au Maroc, des islamistes sont au pouvoir. Un pouvoir très partiel, puisqu’ils font partie d’un gouvernement de coalition, et que le gros du pouvoir reste aux mains du roi.

Pouvoir partiel, mais levain de séduction comme ailleurs (que l’homme politique qui n’en n’a pas usé leur jette la première pierre !). Bref deux ministres islamistes marocains sont maintenant bigames.

« Officiellement », pour illustrer leurs convictions religieuses, alors que les cochons d’incroyants, Occidentaux ou non, restent  plus ou moins clandestinement « dans le pêché ». Bien sûr ça fait jaser, et les mouvements féministes aiguisent leurs crayons.

Le code de la famille marocain est à mi-chemin entre un code quasi européen façon Tunisie et le code traditionaliste. Il a gardé la possibilité coranique de se marier à quatre femmes (pourvu qu’elles soient traitées également, d’où l’abondante jurisprudence sur la répartition des nuits avec le mari). Mais il a encadré très strictement cette possibilité, notamment en demandant l’accord explicite des premières femmes.

Finalement il y a très peu de mariages polygames (800 en stock sur plus de 30 millions d’habitants au Maroc) … sauf au gouvernement. Comme le roi donne pas l’exemple (contrairement à son père, néanmoins très discret) il faut bien que les ministres s’y mettent. En toute légalité, donc accompagnés de leur première épouse.

Yves Montenay
site yvesmontenay.fr
twitter @ymontenay


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Polygamie gouvernementale

  • Marie

    Comme souvent un billet de qualité. Merci ne serait-ce que d’avoir pris le temps d’écrire ces quelques mots. Au plaisir de découvrir le prochain billet . Marie de SEO Rennes.